Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Parait-il...

Publié le par Samuel

Parait-il que les courants obscurantistes et destructeurs sont à la mode. L'antiphilosophie, l'anéantissement de la raison, et bien sûr, la domination générale !

Déjà qu'on avait eu droit au mépris et à la pornographie poétique de Desnos, la destructivité de Tzara, qu'heureusement grâce à un début de siècle fort des artistes sains comme Cocteau, Appolinaire et Dali, ainsi que Bacon, ont su  balayer par leur évidence. Contre le fou Heidegger qui supposait la médicalité et le soin comme valeur première, alors que c'est la destruction qui est la valeur première, et qui s'inverse ensuite (pas le contraire), on avait eu Deleuze et la bonne matérialité de Sartres, qui influait une certaine poésie bienheureuse et doucement amère dans les esprits. Il faut bien savoir que les valeurs venant de la dépression, de la griserie, de toutes notions de restes sont les plus subtiles, et telles que Nietzsche et Deleuze aboutissent aux grandes constructions de libertés humaines... Pourquoi pas tant qu'à faire pervertir les mathématiques et faire dire à la logique qu'elle doit se tordre (et que c'est BON). Des gens comme Leibniz, Bergson et Spinoza ne sont plus attaquables dans leurs sphères car leur logique a construit des systèmes positifs qui marchent, qui sont multiples et propre aux suites, et surtout cela fait partie des livres sucitant la curiosité, pas l'idôlatrie vénératrice ( au contaire des à côtés pour commentaires et philosophies).

Le courant obscurantiste veut séduire, se tisser une renomée, tapager, et atteindre par torsion. Si vôtre vie est brisée à cause d'un livre (on citera Dantec ou Tristan Egolf), laissez tomber, vous avez le coupable entre les mains. Ce sont des picoreurs de savoir qui volent à des philosophes et des scientifiques des notions pour les pervettir et les vendre par la séduction des mots. Adeptes de la jouissance dominatrice et de leur absence totale de véritable pouvoir (le mal ne rétribue rien généralement), ce qu'il leur restera sera juste l'obscurantisme, le chaos, et la ptropagation. Fin de vie. Vive la Mort !

Heureux parents... Vive la littérature ! Tsssss...

 

Voir les commentaires